SCPI Elialys : la nouvelle SCPI européenne d'Advenis REIM

SCPI Elialys - image

Advenis REIM lance Elialys, sa nouvelle SCPI européenne. Son nouveau véhicule de placement est spécialisé dans l’immobilier d’entreprise. Il ciblera en particulier des immeubles de bureaux dans les capitales et grandes métropoles régionales du sud de l’Europe. Le lancement d’Elialys permettra, entre autres, aux investisseurs de bénéficier de la forte demande enregistrée dans cette zone. Pour la société de gestion de cette récente SCPI, il se traduit par ailleurs par un moyen de diversification européenne.

La maison de gestion Advenis REIM

Advenis REIM ou Real Estate IM n’est autre qu’une société appartenant au groupe Advenis. Il s’agit d’une entreprise qui est à la fois un concepteur, un distributeur, mais aussi un gestionnaire de biens immobiliers. Ayant vu le jour en 2017, elle s’est spécialisée, depuis sa création, dans la gestion d’une gamme complète de fonds immobiliers pour le compte de tiers par le biais des Sociétés Civiles de Placement Immobilier, plus connues sous l’acronyme de SCPI. L’Autorité des Marchés Financiers (AMF) l’a d’ailleurs agréée un an après son lancement, notamment le 28 juin 2018.

Elle se distingue de la concurrence en proposant des solutions d’investissement innovantes à haute valeur ajoutée. Rappelons-le, elle est déjà à l’origine des SCPI Eurovalys et Renovalys N°6, respectivement investies en Allemagne et dans l’immobilier ancien à restaurer. Par ailleurs, le gestionnaire de portefeuille ne s’est pas contenté de ces deux moteurs de placement. Elialys en est, entre autres, la preuve. Cette nouvelle SCPI d’entreprise, dont la stratégie d’acquisition est principalement orientée vers le sud de l’Europe, vient en effet de compléter son offre.

À propos de la SCPI Elialys

Elialys est une SCPI de rendement à capital variable. Créée le 20 mai 2019, elle affiche une capitalisation de 50 millions d’euros. Elle est spécialisée dans l’immobilier d’entreprise. Locaux de commerces, immeubles de bureaux et autres catégories d’actifs constituent ainsi son portefeuille. Sa spécificité réside en outre dans son choix d’investissement au sud de l’Europe. Elle a alors décidé de s’orienter principalement vers la France, l’Espagne, le Portugal, l’Italie, et exceptionnellement, vers certains pays européens. Cette stratégie coïncide évidemment avec le souhait du fonds de placement d’investir de manière équilibrée sur le continent.

Pour rappel, la maison de gestion Advenis REIM aspire clairement à une diversification européenne. En laçant la SCPI Elialys, elle contribue donc à concrétiser son ambition. Quant à ce nouveau produit, il se démarque des autres par ses objectifs spécifiques. Autrement dit, cette nouvelle SCPI classique veut acquérir et gérer un patrimoine immobilier locatif dédié aux entreprises. Aussi, elle compte distribuer régulièrement des revenus fonciers à ses associés. Enfin, son lancement sera un investissement rentable et profitable pour accompagner le développement économique et démographique de certaines zones européennes.

Délai de jouissance et ticket d’entrée

Sa souscription étant ouverte au grand public, la nouvelle SCPI gérée par la société du groupe Advenis a été commercialisée depuis le 15 mai 2019. Quant à son délai de jouissance, il est fixé au premier jour du 4e mois suivant la réception intégrale des fonds par le gestionnaire de portefeuille. Par ailleurs, le souscripteur devra souscrire une part au minimum dont le prix est de 1000 euros, soit une prime d’émission de 200 euros et un montant nominal de 800 euros.

Frais de souscription et de gestion

La SCPI Elialys nécessite une commission lors de la souscription. Celle-ci correspond notamment à 11,4 % TTI. Les frais de gestion qu’elle exige sont, quant à eux, à hauteur de 12 % TTI des produits locatifs H.T. et financiers nets encaissés. Sinon, elle invite tout investisseur qui apprécierait investir dans les SCPI européennes à long terme et profiter de manière régulière des revenus fonciers. La durée minimum de placement recommandée est de 9 ans.

Investir dans le sud de l’Europe

La SCPI Elialys a décidé de privilégier les pays d’Europe du Sud pour ses investissements, à savoir la France, l’Espagne, le Portugal et l’Italie. En effet, elle vise plus précisément les capitales et grandes métropoles régionales qui, précisons-le, bénéficient d’une importante croissance post crise économique 2008 : hausse du prix de l’immobilier et des loyers de bureaux, baisse du chômage, croissance démographique, etc.

Il ne faut pas nier le redressement économique et démographique des pays comme l’Espagne ou le Portugal. Pour preuve, le taux de chômage a considérablement chuté entre 2013 et 2018 pour passer respectivement de 26 à 14,7 % en Espagne et de 16 à 6,6 % au Portugal. Ainsi, la nouvelle SCPI compte investir dans les métropoles profitant de ce fort dynamisme, à l’instar de Madrid +1,3 %, Barcelone +0,7 %, Lisbonne +0,5 % (croissance économique et démographique 2018 par rapport à 2017).

La fiscalité dans les pays européens

D’une certaine manière, il faut également préciser l’existence de conventions fiscales établies entre la France et les pays européens dans lesquels Elialys vise à constituer un portefeuille immobilier. D’après les réglementations fiscales caractérisant chacun de ces pays, les revenus immobiliers de source européenne sont en général imposés localement. Il y a donc deux grands types d’impositions au niveau de ces derniers.

Pour le Portugal par exemple, on parle d’une imposition forfaitaire, autrement dit, assujettie au lieu de situation des biens avec exonération de l’impôt sur le revenu français, et prise en compte du revenu pour le taux effectif d’imposition applicable aux autres revenus dans l’hexagone. Si l’on se focalise par ailleurs sur le cas de l’Espagne ou de l’Italie, l’imposition est assujettie au territoire d’implantation des immeubles avec imputation d’un crédit d’impôt égal à l’impôt français relatif à ces revenus étrangers.

Les raisons d’investir dans la nouvelle SCPI

Le savoir-faire en tant que gestionnaire de portefeuille immobilier de la société Advenis Real Estate IM n’est plus à prouver si l’on se focalise particulièrement sur la SCPI Eurovalys. Connaissant un grand succès auprès des épargnants, cette dernière s’intéresse de préférence à l’immobilier de bureau en Allemagne. Quant à Elialys, elle attire, par une importante profondeur de marché, des loyers sur les bureaux en hausse et des investissements principalement orientés vers des biens écoresponsables respectant les normes en vigueur. Enfin, il ne faut pas oublier la forte demande locative de bureaux dans ces métropoles.